Thomas Vinau

http://antigonehc.canalblog.com/archives/2017/01/14/34801896.html

Je garde les yeux ouverts. Je me force à garder les yeux ouverts. Craquement. Déchirure. Viande froissée. Grande claque de lumière. Quelque chose dans l’air gifle ma peau. Raye. Me brûle. Quelque chose de blanc me traverse. J’arpente un éclair. Un éclat de foudre. Je ne vois plus rien mais je garde les yeux ouverts. Il faut s’habituer. Apprivoiser l’éclat. La brûlure. Mes yeux sont rouges et ils pleurent. Mes yeux sont deux braises que le dehors souffle. Mes larmes sont des cloux ronds. Des plaies de bijoux glacés.

Extrait de Blanc, Editions Initiales – Novembre 2015 – A télécharger gratuitement 

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s