BERNARD PERROY…Extrait

http://emmila.canalblog.com/archives/2017/09/03/35642945.html

Il nous faut nous satisfaire

des chemins écartés,

des souvenirs d’enfance,
arpenter le jour,

au jour le jour,
avec le coeur insoumis

qui se projette en dehors du sentier 

de nos propres habitudes,
et prendre sur soi, infiniment,

pour dépasser toute tristesse,
fixer la plus profonde des émotions,

que retiennent les ans,

celle de ne rien encore comprendre de la vie,
et c’est tant mieux…
 
.
 

BERNARD PERROY

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s